www.snuipp.fr

SNUipp/FSU Haute-Marne

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actions 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
17 novembre 2013

14 novembre. Le député-maire de Saint-Dizier a reçu les manifestants

la rencontre avec le député-maire de Saint-Dizier, les prochains rendez-vous

Un enseignant sur trois en grève en Haute-Marne le 14 novembre !

C’est dans les circonscriptions de Langres et Saint-Dizier que le mouvement de grève a été le plus suivi. Il y avait, par exemple, 75% d’enseignants en grève dans les différentes écoles de la ville de Saint-Dizier (écoles fermées ou quasi fermées).

Un rassemblement à 17h sur la place de la mairie à Saint-Dizier a réuni entre 50 et 60 grévistes (sur les 127 de la circonscription). Ils ont ensuite été reçus par le député-maire de la ville, auquel ils ont pu faire part de leur inquiétude face à la réforme des rythmes imposée par le ministre. Les manifestants lui ont dit que la réforme n’était pas prioritaire et qu’elle n’est surtout pas la panacée pour guérir l’école de tous ses maux, qu’elle risquait de plus de détériorer plus encore les conditions de travail des enseignants. Les parents présents ont parlé, eux, de détérioration de la qualité de vie des enfants et des parents. Le sujet des rythmes scolaires est complexe et nécessite qu’on prenne le temps de la concertation. Le député-maire (UMP) a répondu (sans que cela soit une surprise) qu’il partageait l’idée que la réforme n’était pas bonne "parce que si cela suffisait à tout régler, il y a longtemps que ce serait fait", et aussi, bien sûr, parce que même appliquée à minima "elle grèverait de manière sensible le budget de la commune et qu’un maire se doit d’y être attentif".

(Une proposition horaire avait pourtant été portée à la connaissance des enseignants des écoles : 8h45/11h45 les 5 matins et 13h45/16h les 4 après-midi). La municipalité annonçait vouloir conserver l’accueil du matin et du soir pour les enfants dont les parents travaillent, et continuer les ateliers CEL 2 soirs ou 2 midis par semaine, mais dans toutes les écoles de la ville.

Monsieur Cornut-Gentille a ensuite annoncé qu’il avait demandé à ses services de ne pas donner au DASEN de proposition horaire pour la mise en place des rythmes à la rentrée 2014 dans la ville de Saint-Dizier. (Les maires dans le département avaient jusqu’au 15 novembre pour faire leur proposition). Par contre, nous n’avons pas eu de réponse à notre question sur sa participation au congrès des maires de France qui s’ouvre très prochainement. Le député-maire a ensuite évoqué largement sa vision (celle de l’UMP) de l’école (directeurs chefs d’établissement, un service public d’éducation mais qui ne serait pas arc bouté sur le statut, liberté de choix des écoles par les parents....), vision que nous ne partageons pas.

Les prochains rendez-vous

Manifestation de 101 délégations des 101 départements devant le ministère mercredi 20 novembre

Le SNUipp-FSU a invité les autres organisations syndicales à une réunion intersyndicale ce même mercredi 20 novembre pour partager les analyses et construire ensemble des actions unitaires qui nous paraissent incontournables.

La question d’une grève nationale (début décembre) est clairement posée.

Le SNUipp-FSU donne la parole aux enseignants : une enquête (Harris) a été envoyée par mail à des milliers d’entre vous.

 

13 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp52 24 rue du général Leclerc 52000 Chaumont Tél : 09 81 20 58 60 / 06-51-57-00-56 Courriel : snu52@snuipp.fr

Site optimisé pour "Firefox". Problèmes d’affichage avec I.E.


©Copyright 2006 - SNUipp/FSU Haute-Marne, tous droits réservés.