www.snuipp.fr

SNUipp/FSU Haute-Marne

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Métier  / Carrière 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum

Documents joints

19 novembre 2011

Avancement de carrière : à la tête du client

Nouvelle mesure de démantèlement des droits collectifs de la profession, accélération de l’individualisation des carrières, le ministère se prépare à publier un décret (et son arrêté d’application) qui remet en cause les modalités d’évaluation des enseignants.

Le ministère vient de faire connaître son projet de textes modifiant l’évaluation des enseignants du 1er et 2° degré. Il espère le faire adopter rapidement pour le faire appliquer dès la rentrée 2012.

L’actuel système d’avancement d’échelon est injuste et souvent vécu comme infantilisant. Mais ce projet ajoute de l’arbitraire à l’injustice…

Le projet de décret et son arrêté d’application sont très clairs (Voir les textes ci-dessous) :

- un entretien professionnel est prévu tous les trois ans avec l’IEN (supérieur hiérarchique) ou tout autre personne désignée par l’administration : CPC ?, futurs directeurs d’EPEP ? …
- les résultats des élèves, la « manière de servir », l’implication dans l’action collective de l’école,... seront au centre de l’entretien.
- l’auto-évaluation sera une composante importante de l’évaluation
- l’IEN fera un rapport et pourra (pas d’obligation donc) attribuer jusqu’à 5 mois de bonus d’ancienneté pour les plus « méritants », jusqu’à 2 mois pour les « un peu moins » méritants, et rien du tout pour les autres…
- aucune promotion (puisque le système actuel sera supprimé) ni aucun bonus d’ancienneté ne sera accordée pendant la période 2012/2015. Outre des économies substantielles dans le budget de l’État sur le salaire versé aux enseignants, ce projet représente également le moyen de diminuer la pension versée à ceux qui vont prendre leur retraite dans les prochaines années puisqu’ils ne pourront bénéficier d’aucune promotion avant leur départ.

Cette nouvelle forme d’évaluation aura des conséquences non négligeables sur le salaire des enseignants. Mais il induit une profonde remise en cause des droits et des conditions de travail. Il va créer de la division dans les écoles. Cela ira à l’encontre du travail en équipe nécessaire à la réussite des élèves. Cela accentuera la pression directe et renforcera l’arbitraire de la hiérarchie, dans une conception managériale de la gestion des enseignants.


Pour toutes ces raisons, le SNUipp rejette catégoriquement ces évolutions et s’oppose à ce projet. Il exige que les discussions s’engagent sur d’autres bases. Les modalités d’évaluation des enseignants, doivent être déconnectées de l’évolution de carrière, et être concrètement améliorées. Le SNUipp-FSU porte le projet d’une évaluation formative qui soit une aide au développement professionnel pour que les enseignants soient encore mieux armés pour faire réussir tous les élèves. Il défend les principes d’équité, d’égalité de traitement et de carrière, de transparence, garantis notamment par le contrôle paritaire.

Word - 269.5 ko
communiqué de presse évaluation des enseignants
PDF - 425.3 ko
projet decret evaluation
PDF - 146.6 ko
projet arrete evaluation

 

9 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp52 46 rue Victoire de la Marne 52000 Chaumont Tél : 06-51-57-00-56 Courriel : snu52@snuipp.fr

Site optimisé pour "Firefox". Problèmes d’affichage avec I.E.


©Copyright 2006 - SNUipp/FSU Haute-Marne, tous droits réservés.