www.snuipp.fr

SNUipp/FSU Haute-Marne

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Carte scolaire 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
12 avril 2011

CDEN du 11 avril : les délégués FSU quittent la séance avant la fin

Quelques mesures de fermetures abandonnées... et un collègue de la FSU insulté en commission par le Vice-président du Conseil Général !

4 fermetures de classes en moins par rapport au CTPD et 2 fermetures conditionnelles

fermetures conditionnellles :

Biesles primaire, Froncles Varbor

fermetures abandonnées :

Joinville Diderot élem, Roches-Bettaincourt primaire, Culmont-Torcenay primaire, Vaux sous Aubigny primaire

Compte rendu du CDEN du 11 avril

Ce CDEN a eu lieu à la préfecture, en présence du Vice-Président du Conseil Général et présidé par l’IA en l’absence du préfet. Le CDEN est l’instance dans laquelle l’IA présente ses projets concernant la carte scolaire aux élus et représentants des parents d’élèves en présence des représentants des personnels enseignants.

Avant d’entamer l’ordre du jour, les délégués FSU ont lu une déclaration.

Carte Scolaire 1er degré

L’IA a débuté en valorisant une fois de plus le P/E haut-marnais ( rapport entre le nombre d’enseignants et le nombre d’élèves, parmi les plus hauts de France) mais de nombreuses réactions ont mis en avant le caractère rural et la forte proportion de catégories socio-prof défavorisées du département, justifiant très largement les faibles effectifs de nos classes. L’IA a également valorisé le taux de remplacement en Haute-Marne !

L’IA nous a présenté des éléments nouveaux et certains changements qu’elle souhaitait par rapport à ce qui avait été présenté en CTPD. Nous avons pu intervenir, ainsi que certains élus sur plusieurs situations. L’IA est finalement revenue sur 6 fermetures prévues.

Au final, il y aura plus de 18 postes en moins, l’IA se gardant une "réserve" pour la rentrée.

Nous avons fait savoir aux personnes présentes que la politique d’économie budgétaire actuelle entraînant la suppression des départs en formation CAPASH, cela va entraîner la fermeture d’une classe supplémentaire ! En effet, les collègues doivent maintenant se former seuls mais un poste de remplaçant va être crée pour leur permettre à certains moments de l’année de prendre des temps de formation personnelle ! Encore une situation ubuesque...

Le vote des propositions de l’IA a donné une majorité de contre : Contre : 14, Abstentions : 4, Pour : 6. Cela ne gênera probablement en rien l’IA dans ses projets...

Fusion d’école

Nous sommes intervenus sur deux points concernant les fusions : la méthode utilisée et la finalité de ces fusions.

Concernant la méthode, nous avons dénoncé le passage en force de l’administration afin d’éviter toute opposition.

Alors que nous avions demandé à plusieurs reprises et depuis longtemps que les conseils d’écoles soient consultés, l’IA ayant accepté, il n’en a rien été. Plusieurs cas de figure se sont présentés : écoles prévenues de l’éventualité de la fusion il y a 2 ou 3 mois et attendant une information officielle, directeur prévenu il y a 2 ou 3 semaines et à qui l’IEN a demandé le silence, parfois collègues de l’élémentaire prévenus mais pas en maternelle... Après notre intervention en CTPD, les IEN s’étaient alors présentés dans certaines écoles mais plus pour présenter leurs arguments que pour une réelle consultation. Parfois seuls les collègues de l’élémentaire ont eu le privilège de la visite ! L’information ayant finalement circulé, les écoles de Chateauvillain ainsi que le maire de la commune ont d’ailleurs fait connaître leur opposition et cette fusion n’aura pas lieu. Ce n’est donc pas une fatalité !

Concernant la finalité des fusions maternelle/élémentaire, nous avons alerté les élus sur le danger que cela peut représenter pour la maternelle. En effet, il peut être plus difficile, dans un grand groupe de faire reconnaître la spécificité de la maternelle, les enseignants y étant d’ailleurs minoritaires. Dans certains départements, il a été observé que les TPS n’y sont plus accueillis de peur de charger, par glissement, les autres classes de l’école. De plus, les classes de GS/CP, jusque là à la marge et pour résoudre des cas particuliers et ponctuels deviennent une habitude. Alors que cela était déconseillé pédagogiquement, cela deviendrait presque conseillé ! L’accueil particulier que nécessite l’âge de ces enfants est totalement nié. Autre difficulté évoquée : la direction devenue complexe quand il faut être sur deux bâtiments à la fois !

La faisabilité d’une fusion ne se résume donc pas à trouver quelqu’un qui accepte la direction !

Questions diverses :

Aucune ne sera traitée en notre présence puisque l’agression dont nous avons été l’objet a entraîné le départ des représentants des personnels et de certains élus à la suite.

Les questions diverses sont envoyées par les membres de la commission en amont de celle-ci. Pour notre part, nous avons toujours communiqué ces questions par mail aux services de l’IA concernés, qui transmettaient à l’IA. Pour ce CDEN, la FSU avait envoyé une question concernant le second degré et liée aux bâtiments d’un collège.

La question concernant le Conseil Général, l’IA a donné la parole à son représentant. Celui-ci, a débuté en évoquant la lettre de Sartre à Courteline, lettre qu’il avait écrite à 6 ans et remplie de fautes... Puis M. Delong a fait le lien avec "une" question reçue remplie de fautes elle-aussi mais dont l’auteur n’avait pas l’excuse de l’âge et ne s’appelait pas Sartre... Question donc d’après lui inexploitable à cause des fautes et des tournures de phrases incompréhensibles ! Le collègue à l’origine de la question ( largement correcte au demeurant) a choisi de ne pas répondre à la provocation et a reformulé sa question. Il a au préalable rectifié son nom que M. Delong n’avait pas été capable de lire correctement... Le Vice-Président du Conseil Général a alors exprimé son refus de répondre, en demandant au délégué FSU de lui refaire un courrier !

Un conseiller général est alors intervenu pour dénoncer l’attitude de M. Delong et nous avons quitté la séance.

Suite à cet incident, les délégués FSU, CGT et UNSA ont fait un courrier au Président du Conseil Général, M. Sido afin d’exprimer notre colère.

En nous excusant pour les fautes d’orthographe qui ont pu être oubliées...

PDF - 20.7 ko
déclaration FSU CDEN 11 avril 2011
PDF - 20.1 ko
lettre au président du Conseil Général

 

19 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp52 24 rue du général Leclerc 52000 Chaumont Tél : 09 81 20 58 60 / 06-51-57-00-56 Courriel : snu52@snuipp.fr

Site optimisé pour "Firefox". Problèmes d’affichage avec I.E.


©Copyright 2006 - SNUipp/FSU Haute-Marne, tous droits réservés.