www.snuipp.fr

SNUipp/FSU Haute-Marne

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Carte scolaire 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
8 février 2017

CTSD de repli du 6 février

Après un vote unanime contre le projet de carte scolaire, la DASEN a re-convoqué un comité technique lundi dernier.

Informations Second degré

3 nouvelles inscriptions au collège de Chevillon permettent de ne fermer "que" deux divisions (classes) au lieu de 3 annoncées initialement. Avec une moyenne de 25 élèves par division.

Mesures carte solaire Premier degré

Scolarisation des moins de 3 ans

Transformation administrative de poste en "dispositif spécifique scolarisation des moins de 3 ans", aux écoles Camus et Lucie Aubrac de St-Dizier. Cela donne lieu à des postes à profil attaché à l’enseignant déjà sur la classe, il s’agit simplement d’un étiquetage administratif de leur poste.

Création de poste en "dispositif spécifique scolarisation des moins de 3 ans" à l’école Picasso de Chaumont, avec recrutement sur entretien de poste à profil. Le SNUipp-FSU rappelle son opposition à ce type de recrutement et défend une attribution au barème.

Ces classes spécifiques ne doivent pas dépasser une effectif maximum de 16 élèves.

Fermetures de poste
- Après une étude du contexte de l’école élémentaire Ferry-Michelet de Saint-Dizier, il est fait le choix de maintenir le retrait de poste annoncé, la DASEN évoque un E/C moyen à 21.6 après fermeture (nb él/classe). Ce qui, même si on considérait l’école en REP+, entrainerait un retrait... Cet argument n’est pas satisfaisant selon le SNUipp, d’autant que les effectifs prévus augmentent de 14 élèves. L’administration estime que ça n’est pas suffisant.

- Concernant l’école primaire Lafayette de Chaumont, une étude par l’IEN adjoint est en cours. Pas d’éléments nouveaux à ce jour mais une attention particulière accordée à cette école, au vu de l’accueil d’élèves malentendants notamment.

- Le retrait de poste à l’école de Mandres-la-côte est encore à l’étude. Une rencontre avec les élus est prévue le 27/02.

- Le retrait de poste à Dammartin-Saulxures entraine une répartition pédagogique très complexe, soulignée par les délégués des personnels. Une vigilance particulière de la DASEN quant à cette situation.

- Les retraits de postes à Ceffonds et Frampas seront discutés lors d’une réunion entre élus jeudi 9/02. A suivre.

Décharges PEMF

Conformément aux textes, la décharge de maitre-formateur passera de un quart à un tiers de décharge à la rentrée 2017.

Décharge de direction RPID

En vue de lutter contre l’isolement des enseignants en zone rurale, le SNUipp suggère de donner une journée de décharge pour les RPID avec une seule direction. Trois regroupements sont concernés sur notre département : RPID de Brethenay/Condes/Riaucourt, RPID de Bourdons/Ageville et RPID de Harreville/Goncourt. La DASEN n’est pas contre cette proposition mais attend de voir si cela est possible en terme de moyens. A suivre.

Décharges d’enseignement des directeurs d’école

Sous prétexte d’une harmonisation nationale, l’inspectrice d’académie souhaite revenir sur les décharges de direction, estimant que le régime départemental est très voire trop généreux en terme de quotité de décharge...

- Les directeurs en REP ont leur décharge maintenue un an s’ils ont une fermeture de poste cette année sur l’école.

- Les directeurs en REP+ ont leur décharge maintenue, sur le modèle du régime départemental.

- Les autres écoles, au delà de 8 classes, subissent une réduction de leur décharge de direction.

En bref :

1) 8 classes - aujourd’hui 1/2 décharge, rentrée 2017 1/3 décharge.

2) 9 à 10 classes - aujourd’hui 3/4 décharge, rentrée 2017 1/2 décharge.

3) 11 classes et au-delà - aujourd’hui décharge totale, 11 à 12 classes, rentrée 2017 3/4 décharge, 13 et au-delà rentrée 2017 décharge totale.

Pour consulter la réglementation nationale des décharges d’enseignement de directeurs, cliquez ici.

Suite à la réduction de ces décharges, l’administration récupère 3 ETP (équivalents temps plein).

Regroupements administratifs d’écoles

- La fusion des écoles maternelle et élémentaire de Châteauvillain est annulée, après discussion avec les élus et la directrice concernée.

- La fusion des écoles maternelle et élémentaire Camus REP+ de Saint-Dizier est suspendue. L’IEN de circonscription nous indique que les avis à ce sujet sont partagés, que les conseils d’école extraordinaires seront réunis avant le CDEN et que leur avis sera entendu en cas de vote contre le regroupement. Rappelons que cette modification de structure amènerait les effectifs à près de 300 élèves pour un même groupe scolaire et une seule direction.

- La fusion des écoles maternelle et élémentaire Langevin-Wallon REP de Saint-Dizier est suspendue également. Le conseil d’école extraordinaire doit se prononcer. Par ailleurs, un des deux postes de direction n’est pas vacant. La DASEN précise que sans cette condition, le regroupement n’est pas réalisable.

- Les fusions des écoles maternelle et élémentaire de Villiers-en-Lieu et de Jonchery sont actées.

Le CDEN se tiendra vendredi 3 mars 2017.

 

4 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp52 24 rue du général Leclerc 52000 Chaumont Tél : 09 81 20 58 60 / 06-51-57-00-56 Courriel : snu52@snuipp.fr

Site optimisé pour "Firefox". Problèmes d’affichage avec I.E.


©Copyright 2006 - SNUipp/FSU Haute-Marne, tous droits réservés.