www.snuipp.fr

SNUipp/FSU Haute-Marne

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actualité 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
25 avril 2016

Non à l’obligation à donner son numéro de TELEPHONE portable !

LA DASEN a demandé il y a quelques jours à toutes les directrices et tous les directeurs d’école de donner leur numéro de téléphone portable, lui permettant de "communiquer rapidement" avec eux en cas de crise "majeure". Nous pensons que la communication de son numéro de téléphone portable personnel doit rester à la discrétion de chacun-e et qu’aucun-e collègue ne doit être obligé de le faire, ni subir quelque pression que ce soit.

Tout d’abord, le terme de crise majeure n’est absolument pas explicité et est laissé à l’interprétation du DASEN. On peut émettre des craintes quant à l’utilisation réelle qui en sera faite : le risque d’une invasion d’appels ou de SMS divers (tous très urgents, bien sûr). L’outil de travail informatique (inhérent à notre métier mais acheté sur notre budget personnel) nous prouve chaque jour son côté chronophage (beaucoup de collègues consultent les mails professionnels après la classe en arrivant chez eux). Nul besoin de rajouter un outil supplémentaire. Mais nul doute que le DASEN va rapidement nous rassurer sur ce sujet.

Néanmoins, on peut débattre sur le fond du problème : un-e directeur-trice doit-il pouvoir être joint en permanence (quand il est chez lui, en week-end...) ? La fonction de directeur d’école ne prévoit pas d’astreinte hors temps de travail. Nous tenons à rappeler qu’un salarié qui n’est pas en temps de travail effectif a droit au respect de sa vie privée et dispose du droit de ne pas être dérangé par son employeur à tout moment. Dans les entreprises, seuls les cadres touchant un salaire dédommageant cette intrusion sont appelés à être joignables en permanence.

Par ailleurs, quelles sanctions vont s’appliquer aux collègues qui auront fourni leur numéro mais n’auront pas répondu alors que la situation "d’urgence" l’exigeait ?

Certes, des directeurs-trices ont déjà choisi de communiquer leur numéro à leur IEN par commodité. Certes, des collègues remplaçants préfèrent être contactés directement pour se rendre plus rapidement dans l’école où ils sont appelés. Ces collègues ont fourni leur numéro de leur propre volonté, sans qu’on leur ait demandé.

La communication de son numéro de téléphone portable personnel doit rester à la discrétion de chacun-e. Aucun-e collègue ne doit être obligé de le faire, ni subir quelque pression que ce soit (dans l’intérêt ô combien supérieur du service !). En cas de refus, l’adresse mail professionnelle et le téléphone fixe de l’école doivent suffire. Et chacun-e a encore la possibilité de ne pas posséder de téléphone portable ou de ne pas déclarer en posséder un....

NON, les directeurs-trices ne doivent pas être corvéables à merci !

 

11 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp52 24 rue du général Leclerc 52000 Chaumont Tél : 09 81 20 58 60 / 06-51-57-00-56 Courriel : snu52@snuipp.fr

Site optimisé pour "Firefox". Problèmes d’affichage avec I.E.


©Copyright 2006 - SNUipp/FSU Haute-Marne, tous droits réservés.